Vireux Rive Gauche

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 30 septembre 2019

Linky-Conférence débat dans les Ardennes par le collectif Berthelot

Bonjour à tous, Pouvez-vous, s'il vous plaît, partager ces informations sur les réseaux sociaux? Merci. Anne.

Une conférences-débats sur les compteurs Linky, a eu lieu le Mardi 6 août à Boult-aux-Bois Ardennes, avec Stéphane Lhomme. Le résumé de cette conférence se trouve ici : https://lharmoniedardew.fr/conference-debat-stephane-lhomme-boult-aux-bois-ardennes/ https://www.facebook.com/harmoniedardwen/?ref=page_internal

924 communes refusent les compteurs linky : https://www.facebook.com/1528983207419367/posts/2358593941124952/

Le résumé de l'association PRIARTEM : https://www.priartem.fr/IMG/pdf/Newsletter_PRIARTEM_30_sept_2019.pdf

Les infos de ALERTE Phonegate au parlement européen, au sujet des DAS des téléphones et de la 5G : https://www.change.org/p/en-signant-vous-prot%C3%A9gez-la-sant%C3%A9-de-millions-d-utilisateurs-de-t%C3%A9l%C3%A9phones-portables/u/25123479

dimanche 22 septembre 2019

Compte rendu du conseil municipal du 10 septembre 2019

crcm_sep19.JPGCR_CM_10_SEPT_2019.pdf

lundi 16 septembre 2019

Un arrêté qui vous veut du bien

pesticides_village.jpgImitant Daniel Cueff, des maires prennent des arrêtés pour interdire l’épandage de pesticides sur le territoire de leur commune ou fixer une distance par rapport aux habitations supérieure à celle de 5 à 10 mètres recommandée par les fabricants et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES). Et cela, bien que l’arrêté du maire de Langouët instaurant une distance de 150 mètres ait été annulé par le Tribunal administratif de Rennes à la suite d’une saisine de la préfète d’Ille et Vilaine au motif que seul le ministre de l’agriculture a pouvoir de réglementer en la matière.

Lire la suite...

vendredi 13 septembre 2019

Journées Européennes du Patrimoine 2019 (suite)

JEDP_sigle.pngA l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, un récital de la Fanfare Royale Saint-Laurent de Matagne-la-Grande sera donné à Hierges sur la Place de la Fontaine le samedi 21 septembre à partir de 15 heures.
De cet endroit, les auditeurs pourront méditer sur la beauté des vestiges de pierre quand les ruines décrépites sont faites d’argile humain : « Eh ! bien donc, hommes, nés pour une vie confuse, semblables à la feuille qui passe, défaillantes créatures, figures d’argile, peuples d’ombres inconsistantes. » (Aristophane, Les Oiseaux.)

Ici, la fête patronale n’attire plus les visiteurs, et de moins en moins synecdoquement des villageois à raison fatigués d’eux-mêmes. A l’inverse, les journées du patrimoine ont du sens pour tous. Raison pour laquelle, l’église Saint-Jean-Baptiste sera ouverte au public pour les visites le samedi 21 septembre de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures, le dimanche 22 septembre de 10 heures à 15 heures, puis pour un concert du Groupe vocal « Et si on chantait ! », débutant à 16 heures.

Lire la suite...

mardi 10 septembre 2019

Ménage à trois?

union_.jpg
"L'Ardennais tire un portrait peu flatteur de notre village et des élus locaux et ceci pour la seconde fois. L'union de Mortagne sur Sèvre et Vireux-Molhain pas encore consommée, que Vireux-Wallerand s'invite au mariage… Faut dire que rive droite ou gauche, les Viroquois empruntèrent les mêmes routes qui les menèrent aux mêmes endroits. Un jumelage qui donne des triplés d'un autre âge que le temps et l'amitié franco-allemande ont effacé. Tournons nous vers le futur car si on ne doit pas ignorer notre histoire, nos chers élus locaux vivent dans le passé...ce qui n'a pas échappé à la perspicacité d' un journaliste présent.

Lire la suite...

lundi 9 septembre 2019

réunion du conseil municipal Mardi 10 septembre 20 H

CM10O9119.JPG

vendredi 6 septembre 2019

Journées Européennes du Patrimoine 2019

Chateau_de_Hierges_Journees_du_Patrimoine.jpg

Les samedi 21 et dimanche 22 septembre, les amateurs de vieilles pierres sont invités aux Journées Européennes du Patrimoine.
A Hierges, le château sera ouvert au public, mais uniquement pour les deux visites guidées des jardins du château qui se dérouleront pendant ces journées à 14 heures 30 et 15 heures 30.
Rendez-vous sur le parvis de l'église.

Lire la suite...

jeudi 29 août 2019

Rentrée des "Elfes" 2019

elfes_sept19.jpeg

Lire la suite...

mercredi 28 août 2019

A la decouverte des chiroptères

pgecolo.jpeg

Lire la suite...

mardi 27 août 2019

Aux arbres citoyens, Hierges reconnaissant

citrouille___4_.JPG
Cucurbitacée Hiergeoise

Jusqu'à présent, le village de Hierges ne pouvait s’enorgueillir de posséder de véritables citrouilles (cucurbita pepo) ayant élu domicile dans les arbres.
Tout au plus, le visiteur pouvait-il apercevoir de temps en temps quelques faces de potiron commun (curcubita maxima) sur leur pas de porte ou portraîtisées en pied pour une photographie dans le journal. Désormais, avec deux authentiques curcubitacées suspendues aux branches d'un pommier à quelques mètres de son drapeau armorié, Hierges se hisse au niveau de Rennes où l’on a répertorié un spécimen semblable rue Oberthur, mais ne rivalise pas encore avec Le Potager Extraordinaire, en Vendée, où un chêne festonné de sphères oranges est l’objet de toutes les attentions.

Lire la suite...

jeudi 15 août 2019

Un interview de Jacques Pirenne, historien et châtelain de Hierges

Jacques_Pirenne_Les_Grands_Courants_de_l_Histoire_Universelle.jpgL’historien et orientaliste Jacques Pirenne, né en 1901 à Gand et mort en 1972 au château de Hierges qu’il avait acquis en 1931, est l’auteur d’une œuvre monumentale, Les Grands courants de l’Histoire Universelle, publiée aux éditions Albin-Michel. Dans l’entre-deux guerres, il a dispensé des leçons d’histoire au futur Léopold III dont il sera le secrétaire au moment de la Question royale née du désaccord en 1940 entre le souverain - proche des conceptions maréchalistes, en particulier sur les explications décadentistes de la défaite - voulant l’armistice et le gouvernement partisan de la résistance à outrance, désaccord auquel succédera un éloignement entre le roi et la nation dont la responsabilité incombe aux erreurs et aux certitudes dépassées de celui-ci, comme l’illustre le mémoire adressé en 1944 au gouvernement en exil qu'il avait refusé d'accompagner :
« Il n’est point de patriote que ne tourmente le souvenir de certains discours prononcés à la tribune du monde entier, par lesquels les ministres belges se sont permis, à des heures exceptionnellement critiques, où la sauvegarde de la dignité nationale imposait une extrême circonspection, de proférer précipitamment des imputations de la plus haute importance contre la conduite de notre armée et les actes de son chef. Ces accusations qui, dans un aveuglement obstiné, attentaient à l’honneur de nos soldats et de leur commandant en chef, ont causé à la Belgique un préjudice incalculable et difficile à réparer. On chercherait vainement dans l’histoire pareil exemple d’un gouvernement jetant gratuitement l’opprobre sur son souverain ou sur le drapeau national. Le prestige de la couronne et l’honneur du pays s’opposent à ce que les auteurs de ce discours exercent quelque autorité que ce soit en Belgique libérée aussi longtemps qu’ils n’auront pas fait réparation pleine et entière. La Nation ne comprendrait ni n’admettrait que la Dynastie acceptât d’associer à son action des hommes qui lui ont infligé un affront auquel le monde a assisté avec stupeur ».

Lire la suite...

Le moulin de Hierges

Merci à Pierrot Cartiaux pour ce document instructif.
MHPC1.JPG
MHPC2.JPG

dimanche 11 août 2019

Hierges : Extrait d'une publication des Annales sedanaises d'histoire et d'archéologie

Aux_Lueurs_du_Brasier.jpgNous reproduisons, ci-après, un passage consacré à l’histoire du château de Hierges dans le Bulletin n°17 du 3eme trimestre 1953 de la Société des Amis du Vieux Sedan. Son auteur impute la responsabilité de l’incendie qui détruisit le château pendant la révolution française aux révolutionnaires et non au prêvot Licot comme André Majewski l’avait avancé, hypothèse que les faits ne permettent pas de corroborer. Au contraire, la dégradation des blasons figurant au porche de l'église dont fait état le texte des Annales sedanaises d’histoire et d’archéologie, dans le temps même où le château était pillé et incendié, s'ajoute aux éléments incriminant les révolutionnaires. Car il eût fallu que le prêvot Licot fût l’égal en malignité du Moriarty de Conan Doyle pour « marteler les blasons » de l’église afin de faire accroire que la destruction du château était l’œuvre du maire jacobin de Givet, Delecolle, et de ses partisans.

Lire la suite...

jeudi 8 août 2019

La Gazette des Ardennes allemandes

'Square_bayard_occupation_Grande_Guerre.jpg
Le journal de propagande allemand, la Gazette des Ardennes, est paru du 1er novembre 1914 au 8 novembre 1918. En 1973, l’Ardennais, publiait un article de Marcelle-Hugueville-Diseur, reproduit ci-dessous, dont le sujet était un texte du numéro 19, daté du 5 février 1915, de la Gazette des Ardennes, attaquant le journal parisien Le Temps qui dans son édition du 21 janvier 1915 avait rapporté un témoignage des exactions commises par les forces Allemandes à Charleville et ses environs. Marcelle-Hugueville-Diseur concluait que le journaliste allemand de la Gazette des Ardennes, tout entier à ses dénégations, se gardait bien de « dévoiler le véritable carnage de femmes, de vieillards et d’enfants qui eut lieu à Dinant et Haybes ».

Lire la suite...

dimanche 4 août 2019

Tout ça pour ça !

pspcf.JPG













Si le changement pour le PCF, c'est substituer à la faucille et au marteau une piteuse étoile à la Starbuck….le changement c'est certainement pas pour demain...

REVIN à son apogée... (B.Rosa)

revin_apogee.png

mercredi 31 juillet 2019

Taxe sur la valeur ajournée

Chateau_de_Hierges.jpgSur la page facebook du château de Hierges ce 30 juillet 2019, Serge de Witte de Haelen souligne les difficultés qu’induit pour le propriétaire d’un monument classé historique la législation en matière de TVA.
Comme il le rappelle, les travaux sur les parties non habitées – souvent les plus anciennes – ne bénéficient pas du taux réduit applicable sur les parties habitées depuis plus de deux ans.
En ce qui concerne le château, cela a pour conséquence que tous travaux de restauration des murs d’enceinte et des trois tours rondes en ruine d’époque renaissance - travaux qui relèvent de la sauvegarde - sont imposables au taux de 20 %. On mesure le paradoxe d’un choix fiscal qui a immanquablement pour effet de contrecarrer la mission de l’Etat en matière de conservation et de protection du patrimoine, fut-il privé. Inconséquence, hormis pour la cassette de Monsieur Darmanin, qui subtilise par ailleurs pour les intégrer dans le budget général, parties des sommes récoltées par Stéphane Bern avec son loto (pour la Présidence, Monsieur Loyal du patrimoine plutôt que Prosper Mérimée).

Lire la suite...

dimanche 21 juillet 2019

Vireux-Molhain renonce à sa régie communale de l'eau !

Fin_d_une_regie.JPG
Que dire...Que j'en suis consterné.
Cet abandon de la régie communale de l'eau, c'est une fois encore la fin d'un SERVICE PUBLIC. L'eau est un bien commun pas une marchandise. On ne la gère pas pour faire du bénéfice mais pour le bien de tous. Les craintes émises par le maire de Foisches dans un article paru dans "L'Ardennais" n'auront pas été entendues. En effet le prix de l'eau dans la comcom est très variable et cet abandon de compétence de la part des communes fait craindre un prix de l'eau calculé par rapport à la commune de la comcom où elle est le plus cher (Revin me semble t il). Cette perte de compétence est l'aveu de l'échec de notre commune à gérer son service de l'eau comme elle l'a toujours fait par le passé. Les raisons évoquées par le maire sont très contestables et l'avenir des employés en charge du fonctionnement du service de l'eau des plus incertains. A court terme, cela signifie le non renouvellement de leur poste et une perte d'emplois à terme.
Répondre à des questions posées par un conseiller de l'opposition par des "il semblerait que"....indique soit la volonté du maire à ne pas tout dire, soit pire encore, son ignorance sur le sujet …..

Lire la suite...

samedi 20 juillet 2019

Compte rendu du conseil municipal du 27 juin 2019

Convoc_CM27_juin19.JPG

CR_CM_27_JUIN_2019.pdf

samedi 13 juillet 2019

Hôtels chronicle

de_rugy.jpg
André Majewski n’aimait pas les Thermidoriens. Sauf à être contredit par ses proches, sa détestation pour eux ne s’étendait pas jusqu’au homard Thermidor, plat inventé à l’occasion de la première du drame de Victorien Sardou, Thermidor, le 24 février 1894.
François de Rugy qui, par son grand train et ses façons, est un descendant d'une certaine élite Thermidorienne, ne goûte pas ce crustacé décapode (doté de cinq paires de pattes). C’est du moins ce que, troublé, il affirme après la révélation par Médiapart de ses soupers privés gastronomiques réglés sur les deniers de l’Assemblée Nationale. Et c’est justement cette émotion qui l’accable. Du moins, pour ceux qui se souviennent d’un passage des Beaux Quartiers d’Aragon : « Vers le matin, ils soupèrent au Capitole. Edmond était devenu tout à fait sentimental devant un homard Thermidor ». Le homard, comme le vin, pousse les émotifs vers les récifs de la sensiblerie... Homard, vieux capitaine, il est temps ! levons l’encre, semble prêt de sangloter un de Rugy acculé par Apathie et gagné par de confuses réminiscences Baudelériennes.

Lire la suite...

- page 2 de 170 -