Vireux Rive Gauche

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 16 janvier 2020

Réunion citoyenne le Vendredi 24 Janvier 2020 à 20H

reunion24120.JPG

Lire la suite...

vendredi 10 janvier 2020

3gédie sans fin

5G.jpgDans son édition du 04/09/2019, l’Ardennais informait que les travaux de raccordement optique avaient démarré allée Charles Bruneau à Vireux-Wallerand, et que cela constituait la première étape dans le déploiement d’Internet à très haut débit.
Pour ceux qui en ont fait leur cheval de bataille, cet avènement va bouleverser nos zones rurales et periurbaines qui de out se réveilleront in. Pour les autres, ce cheval a des allures de veau d’or et concourra à la catastrophe écologique en cours sans améliorer en rien la situation économique de ces territoires, bien au contraire.

Avant de revenir sur la disparition des services et des emplois de proximité que ce déploiement va amplifier, on doit se poser la question de la justification de l’Internet à haut débit pour une population dont « les besoins », à l'exception peut-être des entreprises, sont couverts par un ADSL ou une 2G, moins énergivores.
Le numérique, comme le souligne Mathieu Amiech, a une responsabilité croissante dans la catastrophe écologique : « Derrière les interfaces, écrans, réseaux, il y a l’extractivisme et le renouveau de l’industrie minière qui ajoute à l’extraction des métaux traditionnels celui (principalement en Afrique) des terres rares, lithium, tungstène, nécessaires à cette technologie, en générant des catastrophes écologiques ».
Le numérique représente actuellement 10 à 15 % de l’électricité consommée dans le monde. On observe un doublement de cette part tous les quatre ans, doublement que le déploiement (après celui de la 3G) de la 4G puis de la 5G va accélérer. Pour cette seule raison, il conviendrait au contraire de l’empêcher, ce qui, en France, serait se conformer à la doctrine de la transition écologique de l’Etat, dont on relève une fois encore la position schizophrénique puisqu’il organise ce déploiement qui achève de rendre l’accès aux services publics impossible autrement que par internet.

Lire la suite...

Compte rendu du conseil municipal du 30 décembre 2019

cm231219.JPG CR_CM_30_12_2019.pdf

lundi 6 janvier 2020

La lutte des classes selon Macron...

cgt9120.jpeg

Lire la suite...

Compte rendu du conseil municipal du 12 decembre2019

cm121219.JPGCR_CM_12_12_2019.pdf

dimanche 5 janvier 2020

Reforme des retraites: Les propositions de la CGT

RE1.jpeg
Une alternative est possible. La CGT ne se contente pas de critiquer mais elle apporte des propositions pertinentes qu'il est bon de connaitre.
Merci à Jean Souttre pour nous avoir transmis ces documents.

Lire la suite...

samedi 4 janvier 2020

Reforme des retraites: Macron nous ment, macron nous vole !

RE8.jpeg
retraite_2.pdf

Merci à Jean Souttre pour nous avoir transmis ces documents.

Lire la suite...

vendredi 3 janvier 2020

Manif le 9 Janvier contre la réforme des retraites

manif9120.jpg

Lire la suite...

mercredi 1 janvier 2020

Meilleurs voeux 2020 !

Noel_19.jpg
UNE BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2020 !
SALUT ET FRATERNITE !

lundi 30 décembre 2019

Vers la fin de la politique de l'eautruche ?

Atlas_eau_2019.jpg
Part de la population ayant accès à des services en eau potable en 2019

Le rapport 2019 de l’Unesco remis en mars dernier constate que 2,1 milliards de personnes - principalement en Afrique - n’ont pas accès durablement à l’eau potable propre et qu’au moins 4 milliards de personnes ont été confrontées à des pénuries pendant au moins un mois au cours de l’année. Souvent ces personnes doivent acheter l’eau en bidon ou en bouteille à un prix vingt fois plus élevé alors qu’elles sont employées à la production de marchandises nécessitant un volume d’eau très important (par exemple celle de vêtements en Inde), destinées à l’exportation vers les pays riches.
En Amérique du Sud et en Asie, des disparités existent entre pays et la part de la population ayant accès à des services d’alimentation en eau potable varie de 76 % à 99 % selon la présence ou non de bidonvilles et leur importance. En Amérique du Nord, en Europe, cette part de la population monte à plus de 99%.
Mais avoir accès à ces services, même en Amérique du Nord et en Europe occidentale, ne signifie pas que tous consomment de façon satisfaisante et en permanence une eau potable. En France, quand bien même la loi Brottes de 2013 interdit aux fournisseurs de couper l’accès à l’eau en cas d’impayé, l’incapacité de régler les factures d’eau dans laquelle se trouvent des familles toujours plus nombreuses en situation de surendettement et de paupérisation (la réduction des charges pour les entreprises des gouvernements Fillon, Valls, Philippe, n’a pas accouché au plan national de la création de richesse prévue et les emplois créés sont majoritairement précaires et faiblement rémunérés), les oblige à réduire si drastiquement leur consommation que les besoins élémentaires ne sont plus couverts.

Lire la suite...

dimanche 29 décembre 2019

Réunion du conseil municipale le Lundi 30 Décembre 2019

cm231219.JPG

jeudi 26 décembre 2019

Retraite: Contre-projet de la France Insoumise

Capture.JPGSous couvert de simplification, le gouvernement veut imposer une réforme des retraites régressive. Les annonces du Premier ministre sont claires : cette réforme aura pour conséquence une baisse des pensions et un recul toujours plus important de l’âge de départ à la retraite.Capture_rm1.JPG
Capturerm2.JPG
Capturerm3.JPG Le contre-projet de réforme des retraites de La France insoumise inclut le départ dès 60 ans, aucune retraite inférieure au seuil de pauvreté, et pour une carrière complète, aucune retraite inférieure au SMIC, une extension de la reconnaissance de la pénibilité, l’intégration des trimestres au RSA dans le calcul de la retraite, ou encore la suppression de la double peine de la décote. Ce projet est défendu avec des solutions de financement. Le gouvernement doit retirer son projet ! Il ne correspond en rien au modèle social français. Dans les pays où il a été appliqué, c’est un fiasco. Un autre chemin est possible.
1.-LIVRET-ContreProjet-Retraite.pdf

mardi 24 décembre 2019

Retraites : 7 milliards de cadeaux aux plus riches !

Pendant qu’il débite des mensonges contre les régimes spéciaux des petites payes, Macron créé un nouveau régime de retraites pour les grosses payes. C'est un somptueux cadeau supplémentaire fait au patronat : une somme supérieure à l’abolition de l’impôt sur la fortune. Et un beau trou dans la caisse de 7 milliards par an au total.
manifestation-reforme-retraites-paris-L-2.jpg Le nouveau régime spécial grosse paye. Dans la loi PACTE votée il y a quelques semaines, ceux qui cotiseront pour une retraite dans une assurance privée pourront déduire de leurs impôts le montant de leurs cotisations. Ce nouveau régime spécial payé par les contribuables sera en fait quasi obligatoire si les cadres veulent maintenir leur niveau de revenu à la retraite. Donc pour avoir de l’argent demain ils auront moins de pouvoir d’achat aujourd’hui. Une mesure qui va aggraver le ralentissement de l’activité économique. Pour compenser cette mauvaise affaire d’aujourd’hui, Macron fait un deuxième cadeau qui sera donné après-demain quand les heureux cotisants arriveront à l’âge de payer leur pension. En effet il a décidé que les pensions acquises de cette façon seront dispensées d’impôt pour 70 % de leur montant. Encore un cadeau à la charge de l’ensemble des contribuables.

Lire la suite...

lundi 23 décembre 2019

Réforme des retraites: Un pactole de 24 milliards dès 2024 !!!

manifestation-retraites-5.jpg
Le déficit des retraites a été artificiellement creusé par la décision du gouvernement, contraire au principe fixé par la loi Veil de 1994, de faire peser sur le budget de la sécurité sociale les dépenses extraordinaires prises pour apaiser les gilets jaunes sans que l'Etat ne les compense. Quand bien même, ce déficit n'a rien d'inéluctable : il pourrait non seulement être ponctuellement allégé par les réserves prévues à cet effet, mais surtout compensé durablement grâce à plusieurs milliards de nouvelles recettes disponibles dès 2024.
En l'occurrence : que les fonds de la Caisse d’amortissement de la dette sociale (Cades), créée en 1996 pour gérer le remboursement de la dette de la sécu, pourraient amplement financer les retraites. La Cades, alimentée pour moitié par un impôt spécifique (la Contribution pour le remboursement de la dette sociale, ou CRDS), et pour l'autre par une fraction de la CSG, n'aura plus de raison d'être au plus tard en 2024, sitôt le dernier euro remboursé aux marchés. Mais ses recettes, elles, existeront toujours, à la seule condition de prolonger la CRDS, censée disparaître avec l'expiration de la dette sociale. Entre la CRDS et la CSG, c'est une grosse vingtaine de milliards que l'Etat pourra tout à coup utiliser .

Lire la suite...

samedi 14 décembre 2019

Chronique d'un naufrage annoncé

charlemagne.jpg
Après avoir coûté un million d'euros, ne jamais avoir pu être rentabilisé, mais avoir provoqué la faillite de tous ceux qui voulaient en prendre la gestion, Le charlemagne va encore coûté 60000 euros! Il serait temps de reconnaitre ses erreurs, arrêter de financer un gouffre sans fond et le revendre au plus vite pour en stopper l' hémorragie financière. La légèreté des propos tenus par les dirigeants de la communauté de commune sont à l'image du manque de respect qu'ils témoignent aux habitants qu'ils représentent. N'oubliez pas qu'en mars prochain, vous aurez le pouvoir de les sanctionner.

Lire la suite...

Retraite: Une arnaque inaperçue

Les cadres ne cotiseront plus au-delà de 3X le plafond du SMIC. Mais la cotisation patronale tombe aussi. Ca fait plusieurs milliards en moins dans les caisses des retraites et entre 2 et 4 milliards de cadeaux aux patrons. Un gros cadeau aux riches qui explique la satisfaction du MEDEF à cette réforme que Delevoye, haut-commissaire à la réforme du système de retraite, aux ordres des "complémentaires", a taillé pour eux.
Pour les autres, voilà une simulation qui laisse à réfléchir si comme il l'a été évoqué la valeur mystérieuse du point serait de 10 euros:
retraitea_ptsB.JPG
20191210_155328.jpgRetranchés dans la permanence de la député "Les républicains", volet baissé et barreaux aux fenêtres, lors du passage de la manif du mardi 10 décembre, on comprend facilement de quel côté penchent nos chers élus, dont on ne voit pas le bout du nez depuis le début du mouvement anti- retraite. Preuve que leur seul regret est de ne pas avoir pu mener à bien leur basse-œuvre en 1995. Leur hypocrisie est ici dévoilée. Manif du 1O décembre, où aucune violence ni dégradation ne furent à déplorer...Peut être parce que la présence policière était fort discrète.
1O1219A.jpg
"Je ne me vois pas dire à mes enfants: Je partirai à la retraite, peut-être, à l'âge de 62 ans, mais vous, débrouillez vous, et vous travaillerez jusque 70ans."
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT

lundi 9 décembre 2019

Réunion du conseil municipale le Jeudi 12 Décembre 2019

cm121219.JPG

dimanche 8 décembre 2019

1939-1945 dans la Pointe de Givet (suite)

Le_franchissement_de_la_Meuse__les_13-14_mai_1940.jpgComme ajout aux quatre billets parus en 2017 sous ce titre sur l’occupation, la résistance, et la libération de Givet en 1944, VRG publie un rapport rédigé le 27 mai 1940 sur la période s’étendant du 10 mai 1940, date du déclenchement de l’offensive allemande, au 15 mai 1940.
La bataille de Givet des 13 et 14 mai 1940 - qui s’est déroulée simultanément à la percée de Sedan et s’est soldée par l’établissement d’une tête de pont allemande sur la rive gauche de la Meuse - est ici décrite à travers un double prisme puisque l’auteur du compte-rendu, officier chargé de regrouper ses hommes, est à la fois au cœur du phénomène majeur et affecté à une action secondaire, et que la connaissance de l’événement passe, à ce moment précis, essentiellement par soi-même.
La conscience de la réalité de la guerre avec ses blessés, ses morts – « pertes civiles et militaires » -, ses destructions, sous-tend le récit, mais une impression d’irréalité (qui succède à celle ayant caractérisé la période de la drôle de guerre) émane des actions et du comportement erratique des hommes qui, perdus, se cherchent et cherchent leur chemin, s’en réaliser vraiment qu’ils sont eux-aussi au centre de l’évènement, comme Fabrice à Waterloo avant qu’il entende prononcer le nom du maréchal Ney et comprenne qu’il est au cœur de la bataille.
Le rapport manuscrit du 27 mai 1940 présentant quelques difficultés de lecture, nous en proposons une copie dactylographiée à la suite du document original.

Lire la suite...

vendredi 6 décembre 2019

OUI A LA VIE, NON A MACRON !

5_decembre19.jpg
La lutte est un éternel recommencement. Aujourd'hui comme hier et demain encore, seuls ceux qui bougent feront bouger les choses. En ce 5 décembre glacial, 5000 manifestants ont envahi la ville pour crier leur opposition à la reforme de Macron voulant instaurer la retraite à point. Un système que la Suède après l'avoir expérimenté a du abolir car il précarisait les plus modestes.

Lire la suite...

mercredi 4 décembre 2019

Vers une fusion entre Vireux-Molhain et Montigny sur Meuse en 2021?

Fusion.JPG
Voici une information passée quasiment inaperçue, dans les questions diverses….Une démarche fort singulière même si l'idée parait attractive. Nous aimerions bien connaitre le dossier avec ses avantages, ses inconvénients et ses contraintes pour les deux communes avant que la décision se prenne entre élus sans en aviser les populations concernées. il ne me semble pas que Montigny dispose d'une centrale d'épuration des eaux et un raccordement sur Vireux est il possible sans devoir en en reconstruire une? quels frais cela entrainerait il? Seraient ils pris en charge par la communauté de commune?, A première vue, la commune de Montigny sur Meuse verrait son prix de l'eau exploser puis que la commune de Vireux lui fournit à un prix largement inférieur à celui appliqué à nos concitoyens. Les chasseurs de Vireux-Molhain verraient leur domaine de chasse s'accroitre d'une manière très importante. Un dossier sérieux à prendre en compte est la rénovation du plafond baroque en stuc classé au monument historique de l'église de Montigny sur Meuse, unique dans les Ardennes( Article VRG du 5 décembre2016). Il est malheureux qu'une fois encore, la population soit mise à l'écart d'un tel projet qui engage nos deux villages. Affaire à suivre avec grand intérêt. Espérons que la population soit consultée et qu'elle ait le dernier mot.

- page 1 de 170